La vitrification de parquet est l’application successive de plusieurs couches de vitrificateur sur une surface de parquet parfaitement poncée à blanc. En conséquence cette phase est réalisée après le ponçage de parquet.

Le ponçage du parquet est enfin terminé, il convient maintenant de contrôler soigneusement l’état de surface de la totalité du parquet.
On peut commencer par un tour complet en sens horaire pour vérifier tous les angles, seuils de porte, espaces sous les radiateurs.
Mais aussi une observation globale à contre-jour permet de valider qu’il ne subsiste aucun défaut.
Ensuite les portes, fenêtres et sources de courant d’air doivent impérativement être condamnés.
En dernier lieu et si possible surtout les ventilations mécaniques doivent être mises en pause.

L’aspiration des poussières peut commencer, toujours par les parties les plus hautes ; dessus de cheminée, rebord des plinthes, etc.
Les zones centrales sont aspirées méthodiquement, avec une attention particulière aux particules entre les joints s’il en est.
L’aspiration est complétée par un tour complet le long des plinthes, et dans les zones de passage hors parquet ; couloir et autres.

Nous sommes à des année-lumières aujourd’hui des vitrificateur urée-formol qui dégageaient des vapeurs vraiment toxiques. En d’autres termes port du masque obligatoire à l’époque.
Néanmoins il est plus confortable de fermer les portes des autres pièces afin d’éviter une propagation des légères vapeurs.
Par prudence il est conseillé d’éviter la présence d’animaux domestiques et d’organismes vivant à proximité pendant la durée du chantier.

Tout est prêt, le matériel est contrôlé, le rouleau d’application et la brosse sont propres et essorés ainsi que le bac à vitrificateur.
Le dosage vitrificateur/durcisseur réalisé avec précision, ainsi que le calcul de la quantité exacte à appliquer pour chaque couche.
Si le chantier comporte plusieurs pièces, il est maintenant temps de décider du déroulement de l’application. A savoir dans une maison ; à partir de l’étage le plus haut en descendant vers le rez-de-chaussée. Et dans un appartement ; du point le plus éloigné vers la sortie ou porte d’entrée.

Tout d’abord la première couche de vitrificateur est appliquée généreusement au rouleau. Un premier passage perpendiculaire au sens des lames de parquet et un second dans le sens opposé. Effectivement cela procure une application croisée très régulière avec une charge suffisante.
Dans l’habitat ancien, si des particules sortent des joints de parquet ou des plinthes, il faut absolument les enlever immédiatement.
Au préalable, une application de vitrificateur avec un pinceau le long des plinthes périphériques permet un travail précis, sans projection.

Après douze heures de séchage au minimum, il est possible de réaliser le ponçage très fin du vitrificateur que l’on appelle égrainage.
Ce ponçage léger avec une grille abrasive très fine permet de coucher les pores du bois et de lisser la surface définitivement.
Dans notre pratique nous essayons de toujours réaliser cette opération le matin tôt, pour bénéficier d’une lumière naturelle optimale.

Une reprise de teinte sur une réparation de parquet ou un rebouchage avec un mastic polyester peuvent ne pas être parfaitement dissimulés. Il est encore temps d’affiner le maquillage avec un ou plusieurs feutres à l’alcool dans une teinte adaptée.

Le bois de votre parquet est poreux, comme le plâtre et de nombreux autres matériaux. Si vous avez vous-même réalisé des travaux de peinture, vous savez que l’on applique une couche d’impression pour bloquer le support, afin que le plâtre n’absorbe pas de la peinture indéfiniment.
Il en est de même pour le bois, une première couche doit bloquer le support avant de poser une couche avec une charge calculée en grammage/m2.
C’est donc cette charge liquide au départ qui va déposer l’extrait sec nécessaire à la protection durable de votre parquet.

Le respect du temps de séchage est obligatoire pour optimiser l’aspect et la durabilité de la vitrification de parquet.
La plupart des fabricants préconisent une huitaine de jours avant la mise en service pour dégager largement leur responsabilité.
Dans la pratique le vitrificateur est hors-poussière en quelques heures selon la température ambiante. Il est possible de marcher avec précautions vingt quatre heures après et la mise en service courante dans les quarante huit heures.

Le parquet en Chêne massif représente plus de quatre vingt dix pour cent des implantations en bois massif dans l’habitat en France. Cette essence de bois est préférée depuis l’antiquité pour sa robustesse et son aspect décoratif.
Le vitrificateur appliqué en parement de la lame de parquet préserve des taches et augmente la résistance à l’abrasion des allées et venues. Cette protection est plus dure que le bois. La résistance mécanique à donc des limites :

  • au poinçonnement ; talons, graviers
  • au chocs ; outils, vaisselle
  • aux rayures ; mobilier, jouets métalliques
  • à l’abrasion ; poussières de chantier, sable

Il est utile d’en avoir connaissance et de prendre les précautions correspondantes.

A l’origine le parquet était simplement protégé par un mélange de cire d’abeille naturelle, de cire de carnauba et d’un solvant. Comme pour le mobilier ancien, la teinte devenait rapidement très sombre et le bois s’encrassait.
De nos jours les vitrificateurs ont remplacé la cire, deux familles ont fait leur place respective :

  • les vitrificateurs solvantés
  • les vitrificateur aqua

L’un et l’autre réglementés aux niveau des émissions toxiques et soumis aux normes Européennes en général.

Ce que j’appelle nuance est l’impression ressentie à l’observation visuelle, ce n’est pas une couleur spécifique à une teinte.
Cette nuance va s’exprimer en fonction du type de vitrificateur ;

  • nuance naturelle pour un vitrificateur aqua mat
  • nuance réchauffée pour une sous-couche solvantée
  • nuance profonde avec un vitrificateur solvanté

Il faut souligner que l’impression visuelle est modifiée par le reflet du coloris des murs sur le sol, et réciproquement.

La mise en teinte n’est pas un caprice ou une lubie sans lendemain. Car la teinte d’un parquet se diffuse également sur les murs et peut être très omniprésente.
La mise en œuvre d’une teinte est une opération à part. D’autant plus qu’elle nécessite un ponçage d’un niveau qualitatif plus exigeant, une application et un essuyage manuels, etc… Dans ce cas inutile de préciser que la note finale grimpe très rapidement.

Le jeu de la lumière ambiante sera complétement différent selon les options de vitrificateur choisies et vous obtiendrez :

  • un aspect brut avec un vitrificateur ultra-mat
  • un aspect naturel avec un vitrificateur aqua mat
  • un aspect lumineux avec un vitrificateur satiné ou brillant

A noter que dans la configuration d’une pièce traversante ou exposée en plein soleil, le satiné et le brillant peuvent provoquer des reflets gênants.

Une vitrification de parquet et établie pour une quinzaine d’années au minimum, excepté le besoin de changer d’aspect. A ce propos, j’ai personnellement observé des vitrifications tout à fait acceptables en l’état après plus de trente années d’usage.
Quand à ce qui concerne l’habitat locatif, il sera très profitable d’utiliser une finition matte qui a certes la même résistance, mais qui estompe les petits accrocs.
Pour conclure, vous avez tous les éléments pour contempler et apprécier la finition de votre parquet et pour en prendre soin.

Visited 633 times, 1 visit(s) today