Bonjour à tous, je suis Dominique Balmain, né en 1967 tout de même, diplômé d’un apprentissage traditionnel en 1989 après une scolarité terne et ennuyeuse. Confirmé d’un brevet de Maîtrise en 1993 j’ai créé ma première activité de Menuiserie-Ebénisterie-Agencement en 1998, une expérience vraiment enrichissante avec quelques Compagnons et un apprenti de l’AOCDTF (Association Ouvrière des Compagnons du Tour de France) puis en 2002 je suis tombé dans le parquet jusqu’à ce jour.

L’appellation se discute ; parqueteur, parquetier, parquetiste, artisan en parquet… A l’origine furent les Charpentiers de la grande cognée (Notre Dame de Paris par ex) Charpentiers de la petite cognée qui s’appliquaient aux menues huisseries (menuiseries), après le pillage des bois précieux dans de nouvelles contrées apparurent les ébénistes au service des extravagances Princières de l’époque.
Mais de parqueteur aucune mention. Si vous considérez le charpentier tout en haut sur le toit, le menuisier dans l’escalier, l’ébéniste dans un salon feutré et le parqueteur à quatre pattes au ras du sol, vous comprendrez le désintérêt historique pour la chose.
Donc il n’existe, il n’a existé et il n’existera jamais d’appellation définie, de formation ou même de code APE (Activité Principale Exercée, dans ce merveilleux jardin administratif Français que le monde entier nous envie) pour ce métier peu connu qui permet d’exercer une activité libre, parfois créative, souvent valorisante avec un rendu esthétique immédiat, imposant mais discret et visible pour longtemps…

Visited 501 times, 1 visit(s) today